Nos actualités

Plénière TechDays 2015
L'édition 2015 des Microsoft Techdays s'est tenue au Palais des Congrès de Paris du 10 au 12 février. L'occasion pour l'éditeur de mettre en avant ses dernières innovations technologiques au travers de plusieurs conférences. Comme chaque année, Alteca était présente sur place.

Le changement de culture d'entreprise amorcé depuis plusieurs mois a été beaucoup mis en avant tout au long de l'évènement. Microsoft s'ouvre en effet davantage à l'open source, et cette tendance devrait encore s'accentuer à l'avenir. C'est ainsi qu'une partie importante du framework .NET a été publiée sous licence libre, tout comme la nouvelle version du framework ASP.NET MVC 6.

Ce changement de cap s'observe aussi par la volonté nouvelle de Microsoft de supporter les produits concurrents. À titre d'exemple, Visual Studio 2015 permettra de développer des applications mobiles universelles basées sur Apache Cordova, et l'émulateur intégré autorisera pour la première fois l'exécution du système Android de Google, leader sur ce marché. Le débogage iOS sera également de la partie grâce à une solution maison permettant de se connecter à un émulateur s'exécutant sur un Mac.

Microsoft a également profité de cet évènement pour mettre en avant Windows 10, la nouvelle version de son système d'exploitation phare qui succèdera à Windows 8.1 dans le courant de l'année.

Les errances ergonomiques de son prédécesseur ont été gommées, et Windows 10 devrait enfin permettre aux applications ModernUI de se démocratiser. Adaptées à la fois à l'ordinateur, à la tablette et au smartphone, ces applications d'un nouveau genre se destinent à remplacer les applications Windows traditionnelles.

Le prochain système de Microsoft sera aussi marqué par l'arrivée d'un nouveau navigateur web bénéficiant d'un moteur de rendu totalement réécrit, qui sera sans nul doute très bien accueilli par la communauté des développeurs. Internet Explorer sera néanmoins toujours présent afin d'assurer la compatibilité avec les applications les plus anciennes.

Enfin, Microsoft mise plus que jamais sur le cloud via son service Azure qui se voit enrichi de nouvelles fonctionnalités, comme une sécurisation avancée des données grâce à Azure RMS, une technologie permettant d'appliquer une gestion des droits précise au niveau d'un fichier ou d'un message électronique, même lorsque celui-ci sort de l'entreprise.

La firme de Redmond a donc voulu montrer qu'elle restait dans la course, et son intention de s'investir davantage dans l'open source et l'interopérabilité ne peut être que profitable au plus grand nombre, professionnels comme particuliers.